• Acheter en Nouvelle-Calédonie, c’est avant tout miser sur le savoir-faire et l’expérience d’un territoire moderne et industrialisé, d’une terre certes petite dans le Pacifique Sud mais qui se situe au deuxième rang des PIB par habitant de la région (3,49 millions de F.CFP par habitant en 2015 – sources ISEE/CEROM).
  • Acheter en Nouvelle-Calédonie, c’est choisir la sécurité de l’expérience. Avec une industrie qui affiche plusieurs décennies d’existence, les entreprises se sont modernisées au fil du temps, évoluant avec leur temps et proposant des produits d’une qualité toujours plus grande. Les services suivent la tendance générale des deux dernières décennies, s’appuyant sur des formations poussées et des compétences accrues.
  • Acheter en Nouvelle-Calédonie, c’est miser sur la « french touch », le savoir-faire français qui n’est plus à démontrer dans de nombreux et divers secteurs, de l’agroalimentaire au textile en passant par les nouvelles technologies. Et si la Nouvelle-Calédonie se situe à plus de 20 000 km de la Métropole, elle n’en reste pas moins terre française, attachée à la reconnaissance de son savoir-faire.
  • Acheter en Nouvelle-Calédonie, c’est s’assurer le respect des standards européens et internationaux, les acteurs économiques se référant à des normes et certifications reconnues sur différents continents.
  • Acheter en Nouvelle-Calédonie, c’est miser sur un pays moderne, stables, aux infrastructures développées et à l’esprit d’entreprenariat particulièrement dynamique.