En matière d’export, les institutions en Nouvelle-Calédonie se sont dotées de différents outils et proposent différentes aides.

  • Le plan OSE
  • Le CASE de la province Sud : le Code des Aides pour le Soutien à l’Economie est un dispositif provincial proposant une aide financière aux entrepreneurs pour faire face à différentes situations. Parmi les cinq catégories d’aides répertoriées se trouvent les aides à l’exportation (emploi export / soutien logistique / prospection).
  • Crédit d’impot à l’export
  • Le Fonds de coopération économique, sociale et culturelle pour le Pacifique, dit “Fonds Pacifique”, est le principal instrument de coopération régionale de la France dans le Pacifique. Financé par des crédits du ministère des Affaires étrangères, il contribue, au travers de cette coopération avec les États indépendants du Pacifique, à l’insertion régionale de la Nouvelle–Calédonie, de la Polynésie française et des îles Wallis-et-Futuna.
  • Le Fonds Pacifique est administré par un comité directeur de 10 membres, composé pour moitié de représentants des trois collectivités françaises du Pacifique et pour moitié de représentants de l’État (Affaires étrangères, Outre-mer, Économie et finances).
    En 2017, le montant total des cofinancements apportés par la Nouvelle-Calédonie dans le cadre de cet instrument de coopération s’est élevé à 20 millions de francs et a permis d’accompagner des projets s’inscrivant dans les thématiques prioritaires définies par l’État :
    projets permettant aux collectivités françaises d’être associées à la lutte contre le changement climatique et à la prévention des risques et des catastrophes ; projets économiques et industriels tels qu’études de faisabilité, études d’impact, actions de formation mettant en œuvre le savoir-faire des collectivités françaises ou bénéficiant à ces dernières et concourant au renforcement des échanges économiques au niveau régional ; projets de sécurité sanitaire (lutte contre les maladies endémiques non transmissibles ou dues à des vecteurs infectieux) et projets de sécurité alimentaire.

Les outils et instruments d’aides à l’export de l’Etat :

  • Bpifrance : depuis 2013, la Banque publique d’Investissement se veut un partenaire financier privilégié pour les entreprises par la mobilisation de fonds d’investissement ou l’apport de garanties.
  • Business France : la structure vise notamment à « aider au développement international des PME et ETI et de leurs exportations », à « informer et accompagner les investisseurs étrangers en France » et « à promouvoir l’attractivité et l’image économique de la France, de ses entreprises et de ses territoires ».

Fort de son expérience, de son expertise et de ses liens privilégiés avec ces différents interlocuteurs, NCT&I est un relai idéal pour les entreprises calédoniennes souhaitant se développer à l’exportation. Point d’entrée unique vers les différentes aides et les accompagnements existants, le cluster accompagnera les entreprises dans toutes leurs démarches.